Mise en avant

Dans le quartier : l’AMAP Élément Terre

5 nouvelles places ouvertes à partir de juin dans notre AMAP !

La prochaine réunion d’accueil aura lieu le mardi 1er juin 2021 à 19h30 et vous pourrez nous rencontrer et avoir tous les renseignements sur notre AMAP.

Notre association appartient au mouvement des AMAP, elle est adhérente au Réseau Ile-de-France qui participe lui-même au MIRAMAP (Mouvement Inter-régional des AMAP).

Nous avons souhaité faire une association conviviale, où tout le monde s’implique un peu, au fonctionnement horizontale et efficace.

Nous l’avons organisée selon les principes de la gouvernance partagée: toutes les tâches sont réparties dans différents cercles qui sont coordonnés par un “cercle coeur”. Dans une ambiance conviviale et de bienveillance, chaque adhérent·e met la main à la pâte. Chacun·e est intégré·e dans le cercle de son choix (relation avec les producteurs, accueil, administration et finance, communication, distribution…) où on s’implique selon les disponibilités et compétences de chacun. Tout le monde a sa place.

Les livraisons du mardi sont des moments de partage et de papotages entre nous et avec les paysans.

Les contrats avec nos producteurs débutent à des dates diverses et ont des durées différentes.

Nos contrats et commandes pour la saison  2020-2021:

  • Le contrat maraîcher de Mélanie
  • Le contrat oeufs et poulets de Cindy et Nathan
  • Le contrat pain d’Olivier à partir de septembre 2021
  • Les fruits d’Eric
  • Les Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales, miel, sels aromatisés aux herbes de Sylvie et Florent

IMG_20180922_155012

Lieux et horaires de livraison

Notre lieu de rencontre est le Foyer de Grenelle, 17 rue de l’Avre dans le 15e, près du métro La Motte-Picquet Grenelle. Les livraisons de nos producteurs s’y déroulent le mardi soir de 19h45 à 20h45.

Si vous souhaitez nous rencontrer, nous vous accueillerons et répondrons à toutes vos questions lors des réunions d’accueil.

La prochaine réunion d’accueil aura lieu

le mardi 1er juin 2021

à 19h30

au Foyer de Grenelle 17 rue de l’Avre

Métro La Motte-Picquet-Grenelle

logo

🧀 Fromages de chèvre

La Celle les Bordes (78) – Haute Vallée de Chevreuse

Un contrat fromage de chèvre a été disponible pour la saison 2019-2020, grâce à un partenariat avec Claudie & Philippe Le Quéré de la La Ferme de la Noue

Une ferme bio, avec 54 chèvres 🐐, des poules 🐔 (et des renards bio 🦊 qui leurs causent bien des tracas), des brebis, des oies, des lapins, des chiens et des cochons 🐖🐖🐖 ! Vous pouvez voir un portrait de Claudie et des informations sur la ferme sur leur site http://www.fermedelanoue.net/

L’endroit est magnifique et les producteurs forts sympathiques ! Les chèvres ont chacune leur petit nom: Iadelajoie, Ioupi, Iaourt…  iPhone. L’année des “i” oblige ! 

Elles peuvent gambader librement dans le grand près qui jouxte la chèvrerie. Lors de notre visite, elles sont d’ailleurs venues nous y saluer.

La traite n’a lieu qu’une fois par jour pour le bien-être des animaux et pas trop tôt pour permettre aux visiteurs scolaires et autres d’y assister. 

La fromagerie où sont fabriqués et vendus les fromages ! Miam ! 😋

Claudie a voulu diversifier les activités de la ferme: des visites et ateliers de fabrication de fromage pour les groupes scolaires ou non, une boutique à la ferme, un espace de pique-nique avec paniers fermiers et goûter pour randonneurs.

Jean-Marc, notre partenaire maraîcher lors de la saison 2019-2020, rapportait aussi les fromages à livrer. Une coopération pour le transport plus judicieuse du point de vue écologique.

Les référents fromage 🧀 : Charlotte et Clément

AG des AMAP IdF et du MIRAMAP

Mars est la saison des choux ou des endives mais aussi celles des Assemblées Générales.

Vous êtes invités à venir mêler l’utile à l’agréable en participant à celle du Mouvement InterRégional des AMAP dans le beau village dauphinois de Réaumont (Isère). Pssst 4 AMAPien.ne.s sont déjà motivés pour s’y rendre, c’est le weekend du 30 au 31 mars.

Retrouvez toutes les réponses à vos questions ici

Le programme:

Samedi 30 Mars

10h-13H : Assemblées Générales partagées des 3 réseaux.
Le réseau des AMAP de l’Isère, le réseau des AMAP d’Auvergne-Rhône-alpes et le Miramap co-organisent un grand rassemblement autour du thème “Ensemble, changeons d’alimentation”. On vous attend nombreux.ses pour ces rencontres festives !

13H-14H30 : Repas Partagé
14H30-17H : 7 Ateliers en pensée et en pratique

Atelier 1 : Apprenons à cuisiner le changement
Atelier 2 : Dignité animale : de la naissance à la mort
Atelier 3 : Le mouvement des AMAP, où en est-on ?
Atelier 4 : Alimentation des jeunes, place des AMAP
Atelier 5 : Stop-pesticides dans notre alimentation
Atelier 6 : Ensemble, pour une Autre PAC
Atelier 7 : Faire face aux aléas de production en AMAP

17h30 : Table Ronde “Changeons la société par notre alimentation”, en présence de Paul Aries, Emilie Jeannin, Chantal Gehin.
Paul Aries est politologue, journaliste, et auteur de “Lettre ouverte aux mangeurs de viande qui souhaitent le rester sans culpabiliser.
Emilie Jeannin est éleveuse en Côte d’Or de vaches charolaises, elle est gérante du projet Boeuf Ethique d’abattoir mobile.
Chantal Gehin est formatrice en Alimentation humaine et présidente de la FRAPNA Isère

19h : Apéro-Repas en Musique

Dimanche 31 Mars

9h30 : Visite de ferme en élevage paysan
11H : Conférence-débat de Jacques Caplat, agronome et ethnologue, secrétaire général d’Agir pour l’environnement : “Comment changer d’agriculture et d’alimentation demain ?”
13H : Buffet paysan de clôture
14H30 : Ateliers pour les membres actifs
16H30 : Fin des travaux

Et en continu : un stand pour partager les ressources du Mouvement des AMAP1


Le réseau des AMAP d’Ile-de-France organise son AG le samedi 16 mars. C’est un peu moins loin et c’est toujours aussi important,

Tous les détails sont à retrouver ici

Et le programme est en image!

30/09/18 – Fin d’été à la Ferme des Perrières

Portes ouvertes chez notre producteur de fruits

Dans la cour de la ferme, stands d’associations, fabrication du jus de pommes, marché bio (bières, légumes, fromages, céréales)…

photo-1

Visite du verger

Les vergers de la ferme des Perrières sont pour certains assez vieux: certains arbres ont près de 40 ans, les arbres sont fragiles, les variétés plantées ne sont pas très résistantes aux maladies. D’où un soin accru et une gestion très attentive.

Les arbres fruitiers sont en agriculture biologique difficiles à entretenir: maladies et parasites sont nombreux, pour les pommiers: carpocapse (vers des pommiers et des poiriers) et tavelure (maladie cryptogamique des pommiers et poiriers).

Les kiwis

photo-4

photo-3

🧂 Le sel de mer vendéen

Stéphane Guichen

Beauvoir-sur-mer (85230)

« Pour moi un marais n’est pas un lieu de production, c’est un corps, un organisme vivant »

mfehaenbjngabbna

C’est à Beauvoir-sur-Mer que Stéphane Guichen vit au rythme des saisons, dans une salorge sans électricité, en communion avec la nature. Stéphane est saunier.
En 2002, après un voyage en Afrique, il s’installe en Vendée et restaure la soixantaine d’œillets qui composent le marais de la Galopinière. qu’il refait à l’identique de ce qui se faisait traditionnellement. Ce sont de grands œillets de pratiquement 6 sur 10 mètres, bien plus grands que ceux de l’île de Ré. Ils nécessitent une grande perche.

ldieipolgpmbijmg

Il en va du sel comme de tous les autres produits de la terre et de la mer, tous ne se valent pas. Celui de Stéphane, récolté avec amour, est d’une grande qualité. Il suffit de le voir caresser délicatement la surface du marais avec sa longue perche pour s’en convaincre.

La fleur de sel est d’une grande finesse et tout comme le sel gris, bien sèche. Le sel contient de très nombreux oligo-éléments excellents pour la santé.

Voici des vues macro des cristaux du sel de Stéphane.

« Le transport à la voile c’est ramener du temps et de l’espace dans le commerce et la relation humaine. »

Stéphane commercialise son sel dans sa boutique Ty an Holen située à Morlaix. Il vend aussi à des AMAP parisiennes. Sa production d’une dizaine de tonnes de sel par an est entièrement bio. Il l’agrémente de plantes aromatiques de son jardin.

cplmhlfkemdombfb

Notre saunier porte une attention particulière au moyen de transport de son sel. Fatigué de passer du temps en voiture pour acheminer sa production de Beauvoir-sur-Mer à Morlaix, il eut l’idée de faire voyager son sel, comme cela s’était toujours fait, par bateau. Pourtant préférer le fret à la voile à la route a un prix car le transport à la voile est quatre fois plus onéreux : 10 centimes d’euros par kilomètre pour un kilo de sel par la route contre 40 centimes d’euros par la mer. Mais il s’agit pour Stéphane de réduire l‘empreinte carbone du transport de marchandises, et c’est un choix éthique conforme à son choix de vie.

lnmckakojcbdegdc

De même, pour livrer ses AMAP parisiennes, il trouve un voyageur de passage à Morlaix qui accepte de nous apporter le sel au mois de mai. En automne, à la morte saison, Stéphane vient « en chair et en os » rencontrer les amapiens et en profite pour faire du covoiturage.

Mai 2018-Des nouvelles du marais : « Il est tombé tellement de pluie et de neige cet hiver que la Loire a dilué l’eau de la Baie de Bourgneuf et que nous n’avons pas d’eau pour démarrer la récolte ! Inversement de la tendance au mieux mi-juin et donc sel au mieux mi-juillet … C’est ainsi »